64 rue Claude Bernard, 75005 Paris - TEL : 09 83 54 48 78

    Nos Articles

    téléphone portable au volant

    Téléphone portable au volant : une suspension du permis de conduire ?

    Le gouvernement ne compte pas cibler que la vitesse ( ajustement à 80km /h ) pour réduire le nombre de morts sur la route. Le gouvernement compterait aussi durcir la réglementation sur l’usage du téléphone portable au volant, ce qui peut être une bonne chose. Entre 15 et 20 mesures devraient être prises en effet pour réduire le nombre de victimes de la route qui s’établit à 3477 en 2016, en nette hausse par rapport au plus bas historique de 2013 (3268 morts).

    Trois mois de suspension du permis

    Si l’on attend la confirmation d’une proposition visant à installer un éthylotest antidémarrage (EAD) dans le véhicule des conducteurs contrôlés positifs lors d’un dépistage d’alcoolémie (taux supérieur à 0,8 g/l), le gouvernement devrait également durcir la réglementation sur l’utilisation du téléphone portable au volant. Au retrait de trois points et une amende de 135 € pourrait se substituer une sanction plus sévère, puisqu’il est question d’infliger au contrevenant une suspension de son permis de conduire pour une durée de trois mois.

    Selon la Ligue contre la violence routière, il y a, en moyenne, 10 sanctions pour le portable par département et par jour, ce qui est dérisoire au regard de la pratique. La Prévention Routière avait démontré, il y a quelques mois, que près de 1 automobiliste sur 2 conduisait avec un téléphone à la main.

    Aujourd’hui, l’usage du téléphone en conduisant est tout simplement interdit, selon l’article du Code de la Route R412-6-1. L’appareil ne doit sous aucun prétexte être tenu en main.

    En 2015, plus de 300.000 conducteurs ont été verbalisés pour l’usage du téléphone au volant. Est-ce une bonne chose selon vous ? De notre côté, nous trouvons cela normal, de nos jours il y a tellement d’accidents, qu’il faut commencer à verbaliser de la façon la plus juste qui soit. A voir très prochainement donc…

    Commentaires