64 rue Claude Bernard, 75005 Paris - TEL : 09 83 54 48 78

    Tag : examen

    reformes-permis-de-conduire

    10 mesures pour un permis pour tous

    En France, le coût du permis de conduire est de l’ordre de 1 800 euros en moyenne, pour un délai d’attente à l’examen qui dépasse parfois 60 jours. C’est pourquoi le Gouvernement a proposé une réforme du permis de conduire en quatre axes.

    QUATRE GRANDS AXES POUR RÉFORMER LE PERMIS

    La gratuité du code pour les volontaires du SNU

    Dès la « phase de cohésion » du Service national universel en juin 2019, tous les jeunes engagés auront accès à une préparation gratuite au code de la route ainsi que la possibilité de passer cet examen, gratuitement également.

    Des modes d’apprentissage moins chers et plus rapides

    Les simulateurs de conduite, l’apprentissage avec une boîte automatique, la conduite accompagnée ou encore la conduite supervisée seront encouragés : plusieurs mesures réglementaires seront prises courant 2019 avec application immédiates. Un dispositif d’incitation fiscale sera mis en place pour permettre aux auto-écoles de s’équiper.

    Une inscription directe en ligne à l’examen

    Les délais du passage de l’examen étant souvent bien trop longs, le Gouvernement propose aux candidats de s’inscrire directement en ligne. Une première expérimentation prendra effet sous forme d’une plateforme de réservation en ligne à la rentrée 2019 dans 5 départements d’Occitanie, avec une possible généralisation en 2020.

    Comparer les offres pour plus de transparence

    Le Gouvernement lance un contrat-type et un comparateur en ligne, pour mieux comparer les offres des auto-écoles et pouvoir faire jouer la concurrence. Ces deux outils seront mis en place d’ici la fin de l’année.

    10 MESURES POUR RÉFORMER LE PERMIS DE CONDUIRE

    Ces quatre axes seront déclinés en 10 mesures qui visent à mettre en place un permis de conduire moins cher et plus rapide.

    Mesure 1
    Gratuité du code (formation et examen) pour les volontaires SNU

    Mesure 2
    Développer l’usage du simulateur de conduite dans la formation

    Mesure 3
    Développer l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique

    Mesure 4
    Favoriser l’accès à la conduite supervisée

    Mesure 5
    Développer l’accès à la conduite encadrée

    Mesure 6
    Moderniser l’épreuve pratique

    Mesure 7
    La mise en place d’une plateforme gouvernementale dédiée au choix de son auto-école

    Mesure 8
    La création d’un livret de formation numérique pour suivre la progression du candidat

    Mesure 9
    Abaisser l’âge de passage de l’examen dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite

    Mesure 10
    Adapter les questions du code de la route aux publics et aux enjeux de sécurité routière

    Le permis de conduire est aussi une question de sécurité : 4% des accidents mortels impliquent des conducteurs sans permis. Le Gouvernement veille donc à ce que cette réforme se fasse en gardant un haut niveau en matière de sécurité routière.

    Le Premier ministre l’a rappelé, l’objectif est de « faire en sorte que le prix moyen du permis de conduire diminue sensiblement, de l’ordre de 30% ». Ces dispositions, qui devraient commencer à produire leurs effets courant 2020, seront pour partie inscrites dans la loi orientation et mobilité, qui sera examinée en commission à l’Assemblée à partir du 14 mai prochain.

     

     

    Read More
    auto école en ligne

    Auto école en ligne : En bref

    L’auto école en ligne propose de passer le permis à prix cassé. Ce type d’établissement est de plus en plus en vogue et compte désormais plusieurs milliers d’élèves. Pourquoi ces auto-écoles séduisent-elles autant ? Légalité, taux de réussite…Cet article répond à toutes vos questions concernant l’auto école en ligne !

    Auto école en ligne

    Une auto école en ligne propose d’enseigner la conduite de manière économique, flexible et pratique :

    • Fini les déplacements à l’auto-école : il est possible de réviser le code de la route en ligne sur votre ordinateur ou sur votre téléphone.
    • Les heures de conduite sont réservées en ligne. Le moniteur et le lieu sont choisis au moment de la réservation.
    • Le permis de conduire coûte entre 40% à 50% moins cher que dans une auto-école traditionnelle.

    Simplicité, flexibilité & Suivi

    L’entraînement au code de la route est aujourd’hui très performant dans sa version en ligne : les thématiques sont animées et commentées pour assurer une bonne compréhension de chaque situation. Pour encourager et aider le candidat à se fixer des objectifs, le logiciel analyse les statistiques et les courbes d’évolution du candidat en lui indiquant quels sont les thèmes à retravailler.

    La dématérialisation de la formation permet ainsi au candidat de réviser quand et où il le souhaite : transports en commun, entre deux cours ou encore après une journée de travail. Il n’existe plus de contraintes horaires pour se rendre à son cours de code au sein d’une auto-école, un avantage certain.

    Durant sa formation, le candidat peut à tout moment interagir en direct avec de professionnels de la conduite pour répondre à ses questions.

    Comment s’inscrire ?

    La plupart des auto-écoles en ligne accompagnent de A à Z leurs élèves dans leur inscription en tant que candidat libre. Tout le monde peut donc s’inscrire, même les personnes déjà inscrites en auto-école…

    Conclusion

    Malgré certains inconvénients, cette nouvelle alternative d’apprentissage de la conduite vous offrent plus de souplesse et de liberté et permettent de réaliser de fortes économies d’un point de vue financier. Mais est-ce suffisant pour concurrencer notre auto école ? 😉

    Au vu des dernières réformes gouvernementales, ces auto-écoles en ligne ont un modèle qui tend à se pérenniser.
    Cependant, les auto écoles classiques n’ont pas dit leur dernier mot en proposant désormais pour certaines des services en ligne !

    Vous souhaitez passer votre permis ? n’hésitez pas à contacter conduite academy dès maintenant.

    Read More
    gérer son stress permis de conduire

    Conseils pour gérer son stress le jour du permis

    Le rendez-vous aussi attendu que redouté, l’examen de la conduite est une vraie fabrique à stress. Il y a deux types de stress : positif et négatif. Le positif, donne de la force, de la confiance et permet d’obtenir la réussite dans ce que vous entreprenez. Mais il y a également le stress négatif, vous devez apprendre à le gérer ! Conduite Academy vous donne quelques conseils pour canaliser son stress et repartir avec son permis du premier coup !

    Selon une étude publiée en 2015 par TomTom et l’association pour la Prévention Routière :

    • 1 français sur 4 (27 %) serait stressés devant son volant
    • 44 % de ces conducteurs sont âgés de moins de 35 ans, ce qui permet d’inclure un certain nombre de candidats au permis de conduire
    • pour 62 % de ces usagers, leur principale source de stress provient du comportement des autres conducteurs sur les routes

    Quelques jours avant l’examen du permis de conduire :

    – Présentez-vous à l’examen du permis de conduire seulement lorsque vous êtes réellement prêt. C’est la clé du succès. Avec une parfaite maîtrise des compétences requises et une confiance en vous à toutes épreuves, le permis est à vous !

    – Réalisez des examens blancs avec votre moniteur. Ainsi, vous connaîtrez les conditions réelles de l’examen du permis de conduire. Pas de stress supplémentaire généré par la question “comment ça va se passer ?”.

    – Repérez le centre d’examen du permis de conduire quelques temps à l’avance. Le jour J, c’est un élément de réassurance de connaître les lieux et cela vous évite un rendez-vous en terre inconnue !

    La veille de l’examen du permis de conduire :

    – Reprenez une leçon de conduite avec le moniteur qui vous a suivi tout le long de votre formation. Vous êtes en confiance, avec quelqu’un que vous connaissez. Dernières révisions des manoeuvres, des automatismes, du comportement à adopter et des questions posées par l’inspecteur. Tout frais dans votre tête pour le lendemain !

    – Couchez-vous tôt. Déjà que l’exercice de la conduite demande un grand effort de concentration, arriver fatigué le jour J est loin d’être l’idéal. Prenez un repas équilibré, évitez les excitants (tels que le thé, le café et l’alcool – arriver avec la gueule de bois n’est pas conseillé non plus).

    – Faites des exercices de respiration. Vous ne trouvez pas le sommeil ? Relaxez-vous pour vous endormir détendu et rejoindre le royaume de Morphée dans les meilleures conditions. Inspirez lentement par le nez, puis expirez par la bouche. A répéter plusieurs fois pour un destressage maximal (ça marche aussi le jour J).

    Le jour de l’examen du permis de conduire :

    – Arrivez à l’avance. Préservez vous des imprévus et ainsi, pas de stress causé par un éventuel retard. On vous conseille 20 minutes d’avance pour être de bonne humeur. Au-delà, vous allez tourner en rond et stresser !

    – Débarrassez-vous des idées reçues : non l’inspecteur n’est pas là pour vous saborder, oui des élèves obtiennent leur permis dès le premier passage et non Conduite academy ne souhaite pas votre échec pour s’en mettre plein les poches. Au contraire, la réussite de ses élèves lui permet de se valoriser ! Le stress peut provoquer une très grande imagination, pas toujours positive.

    – Concentrez-vous. L’examen du permis dure une demie-heure. Concrètement qu’est-ce que ce temps représente à l’échelle d’une vie ? Alors, pour reprendre une célèbre formule de prof “on laisse ses problèmes au vestiaire”. Portable éteint ou en silencieux, concentration maximale. Aucune situation qui va se présenter ne vous sera inconnue. A vous la réussite !

    – Restez focus. En cas d’erreur (oui ça peut arriver), ne vous laissez pas déstabiliser. C’est en accumulant les petites erreurs que votre score va baisser et que vous serez défavorable. Toutes les erreurs ne sont pas éliminatoires donc appliquez vous à terminer votre parcours avec brio.

    Avec les conseils de notre auto école sur paris, a vous de jouer maintenant ! Vous l’aurez du premier coup… !

    Read More
    formation aux premiers secours

    Une formation aux premiers secours pour le permis de conduire dès 2018

    Dès 2018, les candidats au permis de conduire obtiendrons une formation aux premiers secours. Leurs connaissances seront validées lors de l’épreuve pratique pour obtenir l’examen. Les auto-écoles devront former leurs élèves aux premiers secours. Au cours des 35 minutes que dure l’épreuve pratique de l’examen, l’inspecteur devra poser « une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours », indique l’arrêté.

    Un complément à la liste des compétences évaluées

    La connaissance des notions de premier secours figure en effet désormais dans la liste des compétences évaluées auprès du candidat pendant l’épreuve. Cette énumération, que prévoit un arrêté du 19 février 2010, comprend toujours les éléments suivants:

    • le respect du Code de la route;
    • la connaissance du véhicule et la capacité à déceler les défauts techniques les plus importants;
    • la maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule pour ne pas créer de situations dangereuses;
    • la capacité à assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et à anticiper les dangers engendrés par la circulation et à agir de façon appropriée;
    • le degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet;
    • la capacité à conduire dans le respect de l’environnement et à adopter un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers, en particulier les plus vulnérables.

    Objectif de la réforme

    Chaque année, entre 250 et 350 personnes pourraient être sauvées si les gestes de premiers secours leur étaient prodigués avant l’arrivée des équipes médicales. Pour réduire ce chiffre, les candidats au permis de conduire auront, dès 2018, l’obligation de valider une formation aux gestes qui sauvent pour obtenir leur examen. Ils seront notés sur leurs connaissances en la matière lors de l’épreuve pratique de la conduite.
    Si le contenu de la formation et les modalités de vérification des connaissances des candidats doivent encore être précisés, la question de son financement n’a en revanche pas été évoquée par les pouvoirs publics. 
    Read More