64 rue Claude Bernard, 75005 Paris - TEL : 09 83 54 48 78

    Category : Permis

    reformes-permis-de-conduire

    10 mesures pour un permis pour tous

    En France, le coût du permis de conduire est de l’ordre de 1 800 euros en moyenne, pour un délai d’attente à l’examen qui dépasse parfois 60 jours. C’est pourquoi le Gouvernement a proposé une réforme du permis de conduire en quatre axes.

    QUATRE GRANDS AXES POUR RÉFORMER LE PERMIS

    La gratuité du code pour les volontaires du SNU

    Dès la « phase de cohésion » du Service national universel en juin 2019, tous les jeunes engagés auront accès à une préparation gratuite au code de la route ainsi que la possibilité de passer cet examen, gratuitement également.

    Des modes d’apprentissage moins chers et plus rapides

    Les simulateurs de conduite, l’apprentissage avec une boîte automatique, la conduite accompagnée ou encore la conduite supervisée seront encouragés : plusieurs mesures réglementaires seront prises courant 2019 avec application immédiates. Un dispositif d’incitation fiscale sera mis en place pour permettre aux auto-écoles de s’équiper.

    Une inscription directe en ligne à l’examen

    Les délais du passage de l’examen étant souvent bien trop longs, le Gouvernement propose aux candidats de s’inscrire directement en ligne. Une première expérimentation prendra effet sous forme d’une plateforme de réservation en ligne à la rentrée 2019 dans 5 départements d’Occitanie, avec une possible généralisation en 2020.

    Comparer les offres pour plus de transparence

    Le Gouvernement lance un contrat-type et un comparateur en ligne, pour mieux comparer les offres des auto-écoles et pouvoir faire jouer la concurrence. Ces deux outils seront mis en place d’ici la fin de l’année.

    10 MESURES POUR RÉFORMER LE PERMIS DE CONDUIRE

    Ces quatre axes seront déclinés en 10 mesures qui visent à mettre en place un permis de conduire moins cher et plus rapide.

    Mesure 1
    Gratuité du code (formation et examen) pour les volontaires SNU

    Mesure 2
    Développer l’usage du simulateur de conduite dans la formation

    Mesure 3
    Développer l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique

    Mesure 4
    Favoriser l’accès à la conduite supervisée

    Mesure 5
    Développer l’accès à la conduite encadrée

    Mesure 6
    Moderniser l’épreuve pratique

    Mesure 7
    La mise en place d’une plateforme gouvernementale dédiée au choix de son auto-école

    Mesure 8
    La création d’un livret de formation numérique pour suivre la progression du candidat

    Mesure 9
    Abaisser l’âge de passage de l’examen dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite

    Mesure 10
    Adapter les questions du code de la route aux publics et aux enjeux de sécurité routière

    Le permis de conduire est aussi une question de sécurité : 4% des accidents mortels impliquent des conducteurs sans permis. Le Gouvernement veille donc à ce que cette réforme se fasse en gardant un haut niveau en matière de sécurité routière.

    Le Premier ministre l’a rappelé, l’objectif est de « faire en sorte que le prix moyen du permis de conduire diminue sensiblement, de l’ordre de 30% ». Ces dispositions, qui devraient commencer à produire leurs effets courant 2020, seront pour partie inscrites dans la loi orientation et mobilité, qui sera examinée en commission à l’Assemblée à partir du 14 mai prochain.

     

     

    Read More
    permis-international-démarches

    Permis international démarches

    Si vous vous rendez hors de l’Union européenne, votre permis français peut être suffisant pour conduire temporairement dans certains pays. Pour d’autres, en revanche, vous aurez besoin d’un permis de conduire international qui n’est autre que la traduction de votre permis français. C’est aussi simple que cela.

    Depuis le 30 mai 2018, la pré-demande en ligne d’un permis international est obligatoire si vous habitez en France.

    Ce téléservice est accessible avec FranceConnect ou avec vos identifiants ANTS (si vous n’en avez pas, il vous est proposé de créer un compte pour avoir un Espace personnel sur le site de l’ANTS).

    Pour faire votre pré-demande en ligne, vous avez besoin des éléments suivants  :

    • Pièces justificatives, photographiés ou numérisés (pièce d’identitéjustificatif de domicile, permis de conduire)
    • Adresse mail ou numéro de téléphone mobile pour être informé de l’avancement de l’instruction et de la production du permis de conduire

    Si vous êtes étranger, vous avez aussi besoin des documents suivants (photographiés ou numérisés) :

    • Vous êtes ressortissant de l’Union européenne, suisse ou monégasque : copie du justificatif de votre résidence en France depuis au moins 6 mois (par exemple : contrat de location, contrat de travail, justificatif de sécurité sociale, avis d’imposition…)
    • Vous êtes ressortissant d’un autre pays : copie de votre titre de séjour ou de la vignette Ofii apposée sur votre passeport

    La durée de validité du permis international est de 3 ans (ou égale à celle de votre permis de conduire français si celui-ci a une durée de validité inférieure à 3 ans). Vous avez la possibilité de le renouveler autant de fois que vous le souhaitez.

    En espérant que ce petit rappel vous sera utile en temps voulu ! A très bientôt !

    Read More
    apprentis-permis-de-conduire

    Aide de 500 euros accordée aux jeunes en apprentissage

    L’un des points importants de cette réforme est une aide de 500 euros versée aux apprentis afin de financer leur permis de conduire. Il est possible d’en bénéficier depuis le 1er janvier 2019.

    Elle est accordée SANS condition de ressources à tous les apprentis d’au moins 18 ans désirant passer le permis. Nul besoin de justifier de déplacements dans le cadre de son apprentissage (Centre de formation / Employeur).

    De plus, cette réforme prévoit que l’âge maximum pour lequel le jeune peut s’inscrire en apprentissage passe de 26 ans à 30 ans. L’aide pour le permis de conduire de 500€ permet donc à plus d’apprentis d’en bénéficier (entre 150.000 et 200.000 jeunes).

    Si l’apprenti souhaite déposer une demande, il doit se rapprocher du CFA auprès duquel il est inscrit. Les documents nécessaires à sa demande lui seront remis.

    Pour les bénéficiaires du RSA et pour les demandeurs d’emploi, il existe déjà des aides.

    Les conditions d’attribution de l’aide au permis pour les apprentis

    Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’aide aux apprentis pour le permis de conduire ? L’aide au permis pour les apprentis est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Elle fait partie d’un ensemble de mesures visant à améliorer les conditions des apprentis afin de redonner de la valeur à cette voie souvent perçue trop « négativement ».

    • Avoir au moins 18 ans
    • Être inscrit en apprentissage
    • S’inscrire dans une auto-école pour obtenir le permis B
    • Pas de condition de ressources : Elle n’est d’ailleurs pas prise en compte comme un revenu (elle n’est donc pas à déclarer)
    • Pas besoin de justifier de la nécessité du permis dans le cadre de l’apprentissage ou autre

    L’apprentissage est ouvert aux jeunes de 16 ans à 25 ans (bientôt 30 ans). Cependant pour bénéficier de l’aide au permis de conduire, l’apprenti devra être âgé d’au moins 18 ans. Les mineurs passant le permis de conduire en conduite accompagnée ne pourront donc pas en bénéficier.

    Aucune condition de ressource n’est exigée pour en bénéficier. De plus, les apprentis ne seront pas dans l’obligation de justifier de déplacements entre leur centre de formation et l’entreprise. Sachez également que de nombreuses régions proposent des réductions SNCF pour les jeunes de moins de 26 ans.

     

    Quel est le montant accordé aux apprentis pour le permis ?

    Cette aide de 500€ accordée aux apprentis pour financer leur permis de conduire est la bienvenue devant la hausse du prix moyen de cette épreuve.

    En effet selon une étude de l’UFC Que Choisir que vous pouvez lire sur ce lien, le coût moyen pour passer son permis était de 1.804€ en 2016 (avec des écarts importants entre les régions de 1.468€ à 2.140€).

    Combien allez-vous percevoir d’aide au permis en tant qu’apprenti ?

    • Le montant de l’aide est de 500 euros pour tous (quel que soit le coût de votre permis)
    • L’aide ne sera accordée qu’une fois par apprenti
    • Il est possible de cumuler l’aide de 500 euros avec d’autres aides, même les prestations familiales

    Comment faire pour obtenir les 500€ d’aide pour le permis ?

    Pour obtenir l’aide de 500 euros pour le permis en tant qu’apprenti, il convient de s’adresser au Centre de Formation d’Apprentis (CFA) auprès duquel est inscrit le jeune. 

    Le CFA informe ensuite le jeune de la marche à suivre :

    • Une demande doit être faite pas le jeune : La plupart du temps, une simple lettre devra être rédigée (sous forme d’attestation sur l’honneur) puis signée
    • Le jeune doit justifier des frais avec une facture de l’auto-école : Soit une facture non acquittée ou payée depuis moins de 12 mois à compter de la demande
    • Joindre une copie d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport ou titre de séjour valide)

    Une fois le dossier complet et validé, le CFA se charge de verser les 500 euros directement à l’apprenti si la facture est acquittée ou à l’auto-école si la facture n’est pas encore réglée.

    Par la suite, le CFA se fait rembourser par l’institution en charge de l’aide au permis pour apprentis, à savoir France Compétences.

    L’aide est encore récente. Il se peut que de nombreux jeunes rencontrent des difficultés dans leur demande le temps de la mise en place.

    Read More
    fabrication du permis de conduire

    Fabrication du permis de conduire

    Depuis sa mise en circulation le 16 septembre 2013, le permis de conduire sécurisé fait beaucoup parler de lui, pourtant son procédé de fabrication reste assez énigmatique. Si l’on sait que c’est grâce à un procédé de fabrication très perfectionné que chaque titre sécurisé est créé et personnalisé, l’Imprimerie nationale souhaite garder secret le détail des différentes étapes de fabrication. Néanmoins, il est possible dès le premier coup d’œil d’observer les différences avec l’ancien format, le célèbre papier rose. Fabrication du permis de conduire : il suffit de se connecter au téléservice mis en place par l’ANTS afin de vérifier l’éligibilité de sa demande. Dans tous les cas, le projet de renouvellement déployé par le gouvernement français jusqu’en 2033 permettra de remplacer tous les permis de conduire à l’ancien format.

    Un procédé numérique complexe ultra sécurisé

    Pendant des années, ce sont les agents du bureau de circulation de chaque préfecture qui étaient en charge de créer manuellement chaque permis de conduire. Pour répondre aux exigences européennes en matière de titres sécurisés, la France a décidé de changer le format du permis de conduire. À présent, toutes les étapes de conception et de personnalisation sont traitées par des robots afin de lutter plus efficacement contre les trop nombreux «  faux permis » en circulation. Ainsi pour des raisons évidentes de sécurité, il est très difficile d’avoir plus d’informations pour expliquer comment est fabriqué un permis de conduire sécurisé. Cependant, il est aisé d’imaginer qu’une fois produite de manière standard, chaque permis de conduire est personnalisé à l’aide d’un logiciel embarqué de dernière génération.

    Un titre sécurisé fabriqué et personnalisé à l’Imprimerie nationale

    Une fois que le dossier de demande a été vérifié et validé par l’ANTS, il est transmis à l’Imprimerie nationale à Flers-en-Escrebieux dans le nord de la France. C’est, à ce jour, le seul lieu de production pour l’ensemble des permis de conduire sécurisés délivrés sur le territoire français. Dès lors que le traitement d’une demande est effectué, le nouveau titre sécurisé est mis sous plis afin d’être envoyé à son titulaire par voie postale dans les meilleurs délais.

    Ce qui a changé entre le permis de conduire sécurisé et l’ancien format

    Au-delà de son format aux allures de carte de crédit, ce qui a vraiment changé dans ce titre par rapport à l’ancien modèle, c’est la technique de fabrication du fait des matériaux utilisés. En effet, le permis de conduire sécurisé est en polycarbonate, il intègre un hologramme dont le format est très proche de celui des passeports biométriques, mais aussi « des images fantômes » ainsi que des encres réactives à la lumière des UV.

    Comment obtenir un permis de conduire sécurisé ?

    Plus besoin de se déplacer en préfecture, ou en sous-préfecture, pour réaliser une demande de permis de conduire sécurisé. Il suffit de se rendre sur la page web du téléservice mis à disposition par l’ANTS, depuis un ordinateur connecté à internet, pour vérifier la liste des cas éligibles au renouvellement.

    Voici la liste des motifs qui permettent d’obtenir un permis de conduire sécurisé  :

    • première inscription et validation de l’examen pratique ou passage d’une nouvelle catégorie de permis de conduire
    • perte du permis
    • vol du permis
    • détérioration importante rendant les informations illisibles
    • fin de validité du permis de conduire nécessitant avis médical
    • changement d’état civil
    • conversion du brevet militaire
    • nouvelle demande de permis de conduire faisant suite à une invalidation ou une annulation
    • nouvelle demande après période de suspension de permis

    Même s’il est moins sécurisé que le passeport biométrique, le nouveau permis de conduire permet de lutter plus efficacement contre la contrefaçon. Les autorités estiment qu’actuellement, ce sont environ trois millions de faux permis et de permis falsifiés qui permettent à certains usagers de circuler au volant ou au guidon d’un véhicule. Aux yeux de la législation française, recourir à un faux permis de conduire, peu importe la raison, est un délit particulièrement grave. Aussi, lors des contrôles de police et de gendarmerie, cette infraction est systématiquement sanctionnée.

    Pour passer son permis de conduire, contactez Conduite Acadamy, l’auto école paris 5eme, 6eme, 13 et 14eme.

    Read More
    gérer son stress permis de conduire

    Conseils pour gérer son stress le jour du permis

    Le rendez-vous aussi attendu que redouté, l’examen de la conduite est une vraie fabrique à stress. Il y a deux types de stress : positif et négatif. Le positif, donne de la force, de la confiance et permet d’obtenir la réussite dans ce que vous entreprenez. Mais il y a également le stress négatif, vous devez apprendre à le gérer ! Conduite Academy vous donne quelques conseils pour canaliser son stress et repartir avec son permis du premier coup !

    Selon une étude publiée en 2015 par TomTom et l’association pour la Prévention Routière :

    • 1 français sur 4 (27 %) serait stressés devant son volant
    • 44 % de ces conducteurs sont âgés de moins de 35 ans, ce qui permet d’inclure un certain nombre de candidats au permis de conduire
    • pour 62 % de ces usagers, leur principale source de stress provient du comportement des autres conducteurs sur les routes

    Quelques jours avant l’examen du permis de conduire :

    – Présentez-vous à l’examen du permis de conduire seulement lorsque vous êtes réellement prêt. C’est la clé du succès. Avec une parfaite maîtrise des compétences requises et une confiance en vous à toutes épreuves, le permis est à vous !

    – Réalisez des examens blancs avec votre moniteur. Ainsi, vous connaîtrez les conditions réelles de l’examen du permis de conduire. Pas de stress supplémentaire généré par la question “comment ça va se passer ?”.

    – Repérez le centre d’examen du permis de conduire quelques temps à l’avance. Le jour J, c’est un élément de réassurance de connaître les lieux et cela vous évite un rendez-vous en terre inconnue !

    La veille de l’examen du permis de conduire :

    – Reprenez une leçon de conduite avec le moniteur qui vous a suivi tout le long de votre formation. Vous êtes en confiance, avec quelqu’un que vous connaissez. Dernières révisions des manoeuvres, des automatismes, du comportement à adopter et des questions posées par l’inspecteur. Tout frais dans votre tête pour le lendemain !

    – Couchez-vous tôt. Déjà que l’exercice de la conduite demande un grand effort de concentration, arriver fatigué le jour J est loin d’être l’idéal. Prenez un repas équilibré, évitez les excitants (tels que le thé, le café et l’alcool – arriver avec la gueule de bois n’est pas conseillé non plus).

    – Faites des exercices de respiration. Vous ne trouvez pas le sommeil ? Relaxez-vous pour vous endormir détendu et rejoindre le royaume de Morphée dans les meilleures conditions. Inspirez lentement par le nez, puis expirez par la bouche. A répéter plusieurs fois pour un destressage maximal (ça marche aussi le jour J).

    Le jour de l’examen du permis de conduire :

    – Arrivez à l’avance. Préservez vous des imprévus et ainsi, pas de stress causé par un éventuel retard. On vous conseille 20 minutes d’avance pour être de bonne humeur. Au-delà, vous allez tourner en rond et stresser !

    – Débarrassez-vous des idées reçues : non l’inspecteur n’est pas là pour vous saborder, oui des élèves obtiennent leur permis dès le premier passage et non Conduite academy ne souhaite pas votre échec pour s’en mettre plein les poches. Au contraire, la réussite de ses élèves lui permet de se valoriser ! Le stress peut provoquer une très grande imagination, pas toujours positive.

    – Concentrez-vous. L’examen du permis dure une demie-heure. Concrètement qu’est-ce que ce temps représente à l’échelle d’une vie ? Alors, pour reprendre une célèbre formule de prof “on laisse ses problèmes au vestiaire”. Portable éteint ou en silencieux, concentration maximale. Aucune situation qui va se présenter ne vous sera inconnue. A vous la réussite !

    – Restez focus. En cas d’erreur (oui ça peut arriver), ne vous laissez pas déstabiliser. C’est en accumulant les petites erreurs que votre score va baisser et que vous serez défavorable. Toutes les erreurs ne sont pas éliminatoires donc appliquez vous à terminer votre parcours avec brio.

    Avec les conseils de notre auto école sur paris, a vous de jouer maintenant ! Vous l’aurez du premier coup… !

    Read More
    permis de conduire 1 euro par jour

    Permis de conduire 1 euro par jour

    Le coût élevé du permis de conduire est un obstacle pour de nombreux jeunes. Grâce au partenariat de l’Etat, des banques et des auto-écoles, vous pouvez passer votre permis en ne dépensant qu’1 seul euro par jour !
    Le permis de conduire à 1 euro par jour est destiné aux jeunes, de 16 à 25 ans, qui souhaitent s’inscrire pour la première fois à l’examen du permis A ou B.Ce dispositif leur offre un coût de pouce financier pour leur permettre de suivre une formation à la conduite d’un véhicule.

    Le permis de conduire 1 euro par jour s’adresse à tous les jeunes, quelle que soit leur situation (étudiant, salarié, demandeur d’emploi, etc…).

    Le permis de conduire 1 euro par jour : qu’est ce que c’est ?

    Le permis à 1 euro par jour est un prêt exclusivement destiné au financement de votre permis de conduire.

    Ce prêt est à taux zéro : l’Etat s’engage à rembourser les intérêts aux banques partenaires.

    Il est accordé une seule fois et uniquement dans le cadre d’une première inscription à l’examen du permis de conduire A ou B.

    NB : le bénéficiaire rembourse en réalité 30 € par mois.

    Le rôle de l’auto-école

    Les auto-écoles partenaires de ce permis ont signé une charte qualité avec la sécurité routière. Toutes les auto-écoles ne proposent donc pas le permis à 1 euro par jour.

    L’auto-école évalue chaque candidat et propose un devis adapté à ses besoins, incluant :

    • la préparation au code
    • la préparation à la conduite
    • les frais de dossier

    Par ailleurs, si vous changez d’auto-école, l’opération permis à 1 euro par jour se poursuit à condition que l’auto-école soit également partenaire…

    Les critères d’attribution du prêt

    Votre banque doit être partenaire de l’opération « permis à 1 euro par jour ».

    Elle s’appuie sur le devis de l’auto-école pour vous proposer le contrat le mieux adapté.

    Le montant du prêt peut être égal à 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 €. Dans tous les cas, il ne doit pas excéder le montant fixé par l’auto-école.

    A noter que toutes les demandes de prêt à 1 euro par jour ne sont pas satisfaites. Le banquier analyse vos capacités de remboursement (justificatifs de revenus…) et votre éventuelle caution. Si vous êtes mineur, ce sont vos parents qui doivent emprunter.

    Read More