64 rue Claude Bernard, 75005 Paris - TEL : 09 83 54 48 78

    Monthly Archives : juillet 2017

    permis bva

    Permis bva en 13h de conduite ?

    Nouveauté pour obtenir le permis de conduire en 2017 : passer le permis bva sur une boîte de vitesse automatique sera plus rapide que sur une voiture mécanique! Bien que très peu répandu actuellement, à hauteur de 5%, le permis BVA risque de devenir de plus en plus populaire ! En effet, l’arrêté du 14 octobre 2016 s’adresse à tous les futurs conducteurs : ils verront grâce à elle une façon plus rapide, moins cher d’obtenir le fameux permis de conduire.

    Permis bva accessible à tout le monde

    Après obtention de son code de la route, tout le monde pourra s’inscrire au permis B78 (78 indiquant la restriction par rapport au permis B). Alors que ce permis était autorisé uniquement pour raisons médicales, il est désormais ouvert à tous. Une réelle plus-value pour les auto-écoles qui pourront proposer une alternative aux candidats les plus stressés : ils pourront démarrer sur une formule où les manipulations avec la voiture sont moins nombreuses (débrayage, embrayage, coordination avec la boîte mécanique) et se focaliser sur les autres aspects de la conduite : sécurité, environnements, autres usagers, manoeuvres, etc.

    Moins d’heures de conduite

    L’arrêté agit de plus sur le nombre d’heures de conduite puisqu’il diminue à 13h le permis contre 20h auparavant. Ce chiffre est abstrait mais il reste inférieur aux 20 heures obligatoires pour passer le permis sur une boîte mécanique. Une bonne nouvelle donc.

    Régularisation sur boîte mécanique simplifié

    Après avoir obtenu le permis bva pour boîte à vitesse automatique, les conducteurs pourront effectuer une formation supplémentaire de 7h pour obtenir le droit de conduire une voiture à boîte mécanique. La formation de 7h devra être effectuée dans une auto-école et contrairement à avant, elle n’aboutira pas à une nouvelle épreuve devant un inspecteur. La formation suffira pour obtenir l’attestation permettant de conduire une boîte mécanique.

    Une seule contrainte : la formation ne pourra se faire que 6 mois après l’obtention du permis BVA. Une contrainte bien pensée puisqu’elle permettra aux jeunes conducteurs d’avoir acquis des bons réflexes et de pouvoir ainsi se concentrer sur les aspects techniques tels que :

    • Comprendre et savoir utiliser le point de patinage de l’embrayage
    • Savoir réaliser un démarrage en côte
    • Pouvoir changer les vitesses sans altérer les autres tâches de conduite
    • Adopter les techniques de l’éco-conduite
    • Savoir adapter les vitesses aux conditions de circulation et à l’environnement

    Environnement : plus de voitures électriques et écologiques

    Les voitures électriques n’étant pas équipées de boîtes manuelles, elles n’étaient donc pas la cible des auto-écoles. Avec l’ouverture du permis BVA à tous, elles seront désormais plus demandées puisque nécessaire pour faire passer cet examen. Nous pouvons imaginer que les apprentis conducteurs auront pris goût à la facilité de conduite qu’offre une boîte automatique. Un bon point pour la planète et sa santé. Qui est partant pour se lancer dans le nouveau permis BVA ?

    Read More
    auto école numérique

    Auto école numérique : Ubérisation

    Auto école numérique : Ubérisation ?

    Conséquence de la dernière réforme du permis de conduire, l’ubérisation de l’auto école fait beaucoup parler les curieux. En concurrence avec les auto écoles traditionnelles, l’auto école numérique est un réel atout afin de faciliter l’apprentissage et le passage de l’examen. Ces start-up mettent en relation élèves et moniteurs de conduite, démocratisent l’accès au fameux papier rose, en faisant baisser les prix. Une réel plus value ? Beaucoup de jeunes apprentis sont, en effet, contraints de devoir travailler en parallèle de leurs études afin de s’offrir les précieuses heures de conduite nécessaires à l’obtention de ce fameux sésame. Un graal qui est en effet salutaire pour pouvoir se déplacer à sa guise, ou on veut, quant on veut…

    Exemple : Si certaines pépites du Web ont choisi le modèle « tout numérique », alimentant le procès en ubérisation, ce n’est pas le cas, par exemple, d’Auto-école.net. Bien qu’elle soit la première à s’être lancée, dès 2014, sur le marché du permis en ligne, la start-up a toujours misé sur le mariage entre service digital et présence physique. Forte de 17 agences « en dur » disséminées à travers la France, Auto-école.net met en relation ses clients avec des moniteurs agréés, combinant la facilité d’accès du Web avec les traditionnelles heures de conduite sur route. Un mariage entre modernité et tradition que semblent plébisciter les conducteurs français.

    S’ils sont portés sur les innovations technologiques, les Français ne sont pas prêts à se passer de l’indispensable aspect et facteur « humain » de l’apprentissage de la conduite. Selon un récent sondage IPSOS, ils sont pas moins de 74% à juger « que l’apprentissage du code et de la conduite nécessite un suivi pédagogique dans des locaux adaptés par des moniteurs expérimentés ». Il s’agit pour eux d’une question de sécurité, puisqu’ils sont 97% à considérer que l’auto-école joue « un rôle important, voir primordial dans la sensibilisation à la sécurité routière ». En d’autres termes, si les Français souhaitent à 95% que les prix et les délais du permis baissent, ils restent attachés à l’auto-école traditionnelle.

    Qui sera la prochaine auto école numérique à réellement proposer une manière hybride de combler les nouveaux usagers avec des formalités simples, à faible coût et garantir un sérieux des prestations? L’ubérisation, oui mais contrôlée…

    Read More